Filippo Taglioni (français)

On ne peut parler de la danse classique d’aujourd’hui sans reconnaître le travail de Filippo Taglioni. La technique de pointes, qui est le symbole de la danse classique a été approfondie et a évolué avec lui et sa fille Marie.

Né à Milan en 1777, il commence sa carrière de danseur en faisant des rôles de travesti en Italie. Il va à Paris pour se perfectionner puis est engagé comme première danseur et maître de ballet à Stockholm en 1803-1804, où il épouse une danseuse suédoise Sophie Karstein et eu sa file Marie.

Après avoir occupé la même fonction à Vienne, à Cassel et à Munich, le père et la fille sont engagés à l’Opéra de Paris où il créa une dizaine de ballets dont La Shylphide.Puis, il devient le maître de ballet à Saint-Pétersbourg (1832-1855).

Après sa retraîte, il vécu au bord du lac de Côme.

On dit qu’il est devenu très eccentrique après le décès de sa femme en 1862. Il voyage pour l’oublier, perd toute la fortune de Marie en jouant en bourse… Il décède en 1871 à l’âge de quatre-vingt-quatorze ans.

Avec sa fille Marie, Filippo Taglioni nous a laissé l’exemple de la parfaite maîtrise des pointes. Subtile, élégante, raffinée et légère en étant expressive et vivante …pour visualiser un personnage irréel sur une scène réelle. Et cet idéal romantique sera poursuivi ensuite par Jules Pérault, auteur de Giselle.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s